12 octobre 2015

Book club # septembre

Book club septembre la godiche
the

Beaucoup de lectures et de belles découvertes pour le mois de septembre comme j’étais en vacances ! (en Islande, photos et bonnes adresses à venir, spoiler : meilleures vacances de notre vie, 3000 photos et 150 Go de films ! ^^).

Book club septembre la godiche nos étoiles contraires john green

Nos étoiles contraires – John Green

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature.

C’est le premier roman que je lis de John Green, et après en avoir entendu parlé absolument partout j’avais peur d’être déçue, mais absolument pas ! Une écriture fraîche et légère malgré un sujet difficile, on rit et on pleure, les personnages sont incroyables tout en restant simples, bref un énorme coup de cœur pour moi. C’est un livre qui ne vous laissera pas indifférent c’est sûr !

Book club septembre la godiche un cri d'amour au centre du monde

Un cri d’amour au centre du monde – Kyoichi Katayama

Qu’advient-il de l’amour quand l’être aimé disparaît ? Sakutaro et Aki se rencontrent au collège dans une ville provinciale du Japon. Leur relation évolue de l’amitié à l’amour lorsqu’ils se retrouvent ensemble au lycée. En classe de première, Aki tombe malade. Atteinte de leucémie, elle sera emportée en quelques semaines. Sakutaro se souvient de leur histoire. Quel sens donner à sa souffrance ? Comment pourrait-il aimer à nouveau ?

Sans faire exprès j’ai enchaîné sur un autre roman sur le même thème que « Nos étoiles contraires ». Ne cherchez pas de comparaisons entre les deux, le style est complètement différent. J’ai beaucoup apprécié ce roman qui a été un best-seller au japon à sa sortie, l’écriture est poétique et tout en retenu, avec une plongée très intéressante dans la culture japonaise, le découpage du roman lui donne un rythme qui contraste avec la lenteur et la douceur du style japonais. Une petite pépite originale à découvrir.

Book club septembre la godiche la femme en vert indridason

La femme en vert – Arnaldur Indridason
(j’ai cette édition spéciale qui comprend 3 romans de Indridason)

Dans un jardin sur les hauteurs de Reykjavik, un bébé mâchouille un objet étrange… Un os humain ! Enterré sur cette colline depuis un demi-siècle, le squelette mystérieux livre peu d’indices au commissaire Erlendur. L’enquête remonte jusqu’à la famille qui vivait là pendant la Seconde Guerre Mondiale, mettant au jour les traces effacées par la neige, les cris étouffés sous la glace d’une Islande sombre et fantomatique…

Deuxième roman de Indridason, très différent du premier mais que j’ai également adoré. Cette fois-ci on plonge dans le passé en même temps que l’on suit l’enquête du commissaire Erlendur, et le suspense durera jusqu’aux toutes dernières pages, alors ayez du temps devant vous car vous n’allez pas le lâcher !

Book club septembre la godiche la voix indridason

La voix – Arnaldur Indridason

Mauvaise publicité pour cet hôtel de luxe envahi par les touristes ! Le pantalon sur les chevilles, le Père Noël est retrouvé assassiné dans un sordide cagibi juste avant le traditionnel goûter d’enfants. La direction impose la discrétion, mais le commissaire Erlendur ne l’entend pas de cette oreille. Déprimé, assailli par des souvenirs d’enfance douloureux, il s’installe dans l’hôtel et en fouille obstinément les moindres recoins…

J’enchaine les romans du commissaire Erlendur et je ne m’en lasse pas, je crois que celui-ci est mon préféré jusqu’à présent. Ce huis-clos au sein de cet hôtel en pleine fête de Noël est parfaitement ficelé, et les intrigues secondaires sont aussi intéressantes que l’enquête principale, des personnages subtils et complexes, et un suspense jusqu’à la toute fin. Le maître du polar c’est pour moi Indridason ! J’attaque le suivant ce soir ! 🙂

Book club septembre la godiche la liseuse paul fournel

La liseuse – Paul Fournel

« Regardez, le texte s’ouvre. – Et j’avance comment ? – On tourne les pages dans le coin d’en bas avec le doigt. – Comme un bouquin ? – Oui, c’est le côté ringard du truc. Une concession pour les vieux. Quand on se souviendra plus des livres, on se demandera bien pourquoi on avance comme ça. Autant défiler vertical. Scroller. Ce serait plus logique. – C’est Kerouac qui va être content ». Robert Dubois, éditeur de la vieille garde, se voit remettre une liseuse par une stagiaire. Quelque chose couve qui pourrait être une révolution et cette perspective le fait sourire. Un roman aussi tendre que drôle sur ce que lire veut dire.

Juste au moment où je me renseigne pour m’offrir une liseuse, je tombe sur ce petit roman qui ne paie pas de mine à priori. L’arrivée de la liseuse dans les mains d’un éditeur de la vieille école. Je ne savais pas à quoi m’attendre, et j’ai été agréablement surprise, un bon petit roman, drôle et léger … qui m’a donné envie de lire encore plus (avec ou sans liseuse ^^) !

Et vous des découvertes ce mois-ci ? 🙂

12 octobre 2015
Partager Facebook, Twitter, Hellocoton

8 commentaires

8 commentaires

  1. fny

    « Nos étoiles contraires » m’avais sorti une petite larme à la lecture.

    Les Indridason j’adore les lire. Avec cette atmosphère particulière, les noms à coucher dehors mais jolis, … Mes préférés à ce jour sont « La femme en vert » et « La cité des jarres ».

    « La liseuse » et ta description me tente ! A voir si je le trouve chez les bouquinistes – mes fournisseurs d’addiction lol

    Dernière en lecture en date : le 3ème tome de la trilogie de Ken Follett. Et la je vogue entre 2 lectures complètement différentes : « Zéro déchets » de Béa Johnson et « Alors vous ne serez plus jamais triste » de Baptiste Beaulieu dont j’aime beaucoup l’écriture.

    1. Ken Follet j’aime beaucoup aussi, j’avais lu la trilogie sur les bâtisseurs de cathédrale que j’avais adorés. Je vais allez voir ce livre de Baptiste Beaulieu je ne connais pas 🙂

      1. fny

        Ah alors tu devrais aimer sa trilogie « Le siècle » voguer comme ça sur l’Histoire c’est prenant au possible !

        Pour Baptiste Beaulieu il y a aussi son premier livre « Alors voilà : 1001 vies des urgences » tiré de son blog : http://www.alorsvoila.com
        Je trouve que sa plume est touchante sur ces histoires de vies.

        😉

        1. Tu m’en avais parlé dans un précédent Book club de 1001 vies des urgences, il est sur ma liste de livres à lire.
          Je crois que cette année ma liste au petit papa noël va être exclusivement composée de livres ^^

          1. fny

            Effectivement il me semble en avoir déjà parlé précédemment (je le dis je ne le connais pas personnellement et je ne détiens pas de part dans sa maison d’édition lol).

            Idem ici, petit papa nowel va devoir fouiner dans les librairies pour me faire plaisir.

            Question : as tu entendu parlé du concept « la Kube » ? Pour résumé c’est une box de livre. J’attends mon premier envoi et j’espère découvrir une lecture sympa !

          2. Je ne connaissais pas la Kube, sympa comme idée ! Je vais peut être tenter le prochaine envoi 🙂
            Merci pour l’info !

  2. Nos étoiles contraires est très bien écrit on tombe pas dans le truc pathétique et trop sentimentale c’est juste parfait . 🙂

    1. C’est vrai que c’est juste bien dosé comme il faut, et c’était pas évident !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *